Exposition “Cloches d’ici et d’ailleurs”

L’origine des cloches se perd dans la nuit des temps et des anciennes civilisations. On sait qu’en l’an 2’261 avant Jésus Christ, un empereur chinois fit fondre cinq cloches de bronze.
Elles sont donc universellement connues, elles ont joué, et jouent encore, toutes sortes de rôles sur toute la planète: chasser les mauvais esprits, appeler les fidèles aux cérémonies religieuses, ponctuer le temps, retrouver le bétail, réclamer le silence dans les assemblées…
En 1966, Raymond Blondeau reprit la fonderie de La Chaux-de-Fonds. Au cours du temps, il collectionna de nombreuses cloches, notamment lors de ses voyages, le plus souvent par échange de cloches de sa production contre celles qu’il voulait acquérir. La collection complète comprend près de 400 cloches de toutes sortes. Cloches pour le bétail, cloches d’éléphants, de buffles, cloches indiquant le dernier tour du stade pour les athlètes des Jeux olympiques, cloches bijoux, cloches de cérémonies. Les cloches exposées peuvent être de matières fort différentes : bronze, tôle, bois, céramique, albâtre, verre, bambou, noix de coco…
La fonderie a été reprise par Serge Huguenin, gendre de Raymond Blondeau. Ainsi, lors des Jeux olympiques de cet été à Rio de Janeiro, la cloche indiquant le dernier tour de piste aura toujours des accents chaux-de-fonniers.

Enfin, Raymond Blondeau sera présent tous les mercredis après-midi du 6 juillet au 24 août 2016 pour présenter les cloches exposées qui possèdent toutes une histoire particulière.
Première visite: 14h à 15h
Deuxième visite: de 15h à 16h

Cahier de l’exposition “Cloches d’ici et d’ailleurs”